pénurie d'eau à Ouaga

PÉNURIE D’EAU À OUAGA : NAGRIN A SOIF

Ouagadougou, la capitale burkinabè, vit désormais au rythme des délestages et des coupures d’eau. Certaines zones sont plus touchées que d’autres par la tension hydrique. C’est le cas de Nagrin, un quartier situé au sud de la ville. Depuis plusieurs jours, les habitants vivent un calvaire… déshydratant.

Nagrin,, arrondissement 7 de Ouagadougou. Il est midi ce 5 mai 2016. Le ciel est vierge de nuages. Le soleil se livre donc à cœur joie à son exercice favori pendant ce torride mois de mai : cuir le sol. Mais les rues ne sont pas vides pour autant. Vélos, motos et voitures se déplacent dans la fournaise.

 Cela fait trois jours qu’il n’y a pas d’eau, explique-t-elle. C’est depuis 3h du matin que je suis allée chercher l’eau. C’est maintenant que je viens d’en avoir». Elle parle avec le sourire. Mais la fatigue se lit sur son visage.

Quelques mètres derrière elle, deux voitures sont stationnées, portières ouvertes. A côté d’elles, une moto-pompe et  des barriques. A notre arrivée,  un jeune homme crie depuis un hangar : « Il n’y a pas d’eau ! ». En effet, les barriques sont vides. Le laveur, Noufou Ilboudo, assis en face, dans un kiosque, a la mine rébarbative.

Passer la nuit parfois à la fontaine est souvent nécessaire © Burkina24

Des femmes à la recherche de l'eau à Nagrin -  © Burkina24

Burkina24

Pénurie d’eau : des camions-citernes pour alimenter la population

Publié le lundi 9 mai 2016  |  Sidwaya 

En

© Ministère par D.R 
En plus de la distribution alternée de l`eau à Ouagadougou, l`Office national de l`eau et de l`assainissement (ONEA) déploie des citernes d`eau pour disponibiliser davantage le précieux liquide en ces temps de pénurie

       
 

 


Face à la pénurie d’eau que connaît Ouagadougou, le gouvernement a initié une opération de distribution d’eau potable par des camions- citernes dans les zones en difficulté de desserte. Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ambroise Ouédraogo, s’est assuré de l’effectivité de la mesure dans certains quartiers, le samedi 7 mai 2016.

Ouagadougou connaît une pénurie d’ eau potable depuis plusieurs semaines. Pour faire face à ce problème, un programme de distribution alternée a été pris pour satisfaire les populations. Force est de reconnaître cependant, que les populations de certains quartiers manquent toujours d’eau. C’est dans ce cadre, qu’une opération de distribution d’eau potable par des camions-citernes dans les quartiers en difficulté de desserte a été initiée. Pour s’assurer de l’effectivité de la mesure, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ambroise Ouédraogo et le directeur général de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), Hamado Ouédraogo se sont rendus, le samedi 7 mai 2016, dans quelques zones déficitaires. De Nagrin à Tabtenga en passant par Wappassi, c’était des populations en détresse qui attendaient impatiemment les camions-citernes remplis d’eau. A en croire le DG Ouédraogo, depuis le début de la mesure de distribution alternée, seule 30% de la population a reçu l’eau aux heures indiquées. D’où la nécessité de réagir, a-t-il dit, pour justifier la distribution d’eau par les citernes. Une mesure qui sera mise en œuvre jusqu’à la fin du programme de distribution alternée, selon lui. Il a précisé que la distribution est gratuite, l’objectif étant de permettre à un grand nombre de personnes d’avoir l’eau. « Nous avons décidé que chacun puisse prendre quatre bidons de 20 litres par citerne. Les barriques ne sont pas autorisées pour cette opération », a déclaré le ministre en charge de l’eau. Il a indiqué que six camions-citernes feront trois rotations chacun par jour. Cette mesure concerne les zones de Tabtenga, Yagma, Cité Azimo, Bassinko, Nagrin, Wappassi…

Boudayinga J-M THIENON

Ajouter un commentaire