La fête de la Tabaski à Bobo-Dioulasso

La fête de la Tabaski à Bobo-Dioulasso : Les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

lundi 12 septembre 2016

 

Malgré les conditions de vie chères au Burkina Faso, les fidèles musulmans à l’instar des autres pays ont célébré ce lundi 12 septembre 2016 la fête de la Tabaski.

La fête de la Tabaski à Bobo-Dioulasso : Les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

Comme chaque année, c’est la place Wara-Wara qui a été le principal lieu de prièreà Bobo-Dioulasso pour la commémoration de la fête de l’Aid-el Kebir, la fête du mouton. Les fidèles musulmans de la ville de Sya ont massivement répondu présents pour assister à cette grande prière de la fête de Tabaski.

Au cours de cette prière dirigée par Siaka Sanou, l’imam de la grande mosquée de Bobo-Dioulasso, l’intension primordiale qui a été formulée à l’endroit de Dieu est le maintien de la cohésion sociale au Burkina Faso.

Pendant la prière, les fidèles musulmans ont rendu grâce à Dieu pour ce jour, pour la santé et pour la paix qu’il accorde à notre pays. Aussi, ils ont prié pour que Dieu puisse mettre de l’amour dans le cœur de tout un chacun, pour que nous puissions nous comprendre et nous pardonner pour pouvoir vivre ensemble paisiblement. « Que nous ayons pitié les uns des autres ». A laissé entendre le président de la communauté musulmane de l’ouest et premier vice-président national, El hadj Mahama Sanou. Cette séance de prière a également connu la présence des premières autorités, notamment le ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, Laure Zongo/Hien, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins Antoine Attiou, le maire de la commune Bourahima Sanou et aussi des autorités religieuses qui sont venues témoigner leur solidarité aux frères musulmans.

Pour Laure Zongo/Hien, ministre de la femme :« Nous venons en union de prière avec eux pour que Dieu agrée nos prières ; que Dieu accorde la paix au Burkina Faso afin que nous puissions main dans la main, sans distinction de religion, d’ethnie, de culture, avancer dans le sens du développement durable du Burkina Faso » a -t- elle laissé entendre.

A l’occasion, le président de la communauté musulmane a appelé les fidèles musulmans, ainsi que tous les croyants, à la discipline et à rester dans la prière pour que règne la paix dans le pays.

Romuald Dofini
Lefaso.net

 

Ajouter un commentaire