la cuisine burkinabé

Ce plat vient du Houet nommé Amioho ou tô de maïs au gras

Ce plat vient du Houet nommé Amioho ou tô de maïs au gras

AccueilActualitéBurkina

Mar 29, 2016Par -

SNC BOBO 2016 : PLACE AUX CASSEROLES ET AUX MARMITES !

A l’occasion de la 18e édition de la Semaine nationale de culture (SNC) à Bobo-Dioulasso, des cuisiniers et cuisinières des différentes régions du Burkina Faso se sont mobilisés pour la compétition en art culinaire. Le lancement de cette compétition a eu lieu ce mardi 29 mars 2016, en présence du ministre de la culture et du tourisme, Tahirou Barry.

« J’apprécie la qualité des plats proposés ce matin. C’est la preuve que le Burkina Faso est très riche sur le plan  culinaire » a laissé entendre Tahirou Barry, ministre de la culture et du tourisme, président de la cérémonie de la compétition en art culinaire. C’était dans la matinée du mardi 29 mars 2016 à Bobo-Dioulasso.

L’art culinaire est une compétition de la Semaine nationale de la culture (SNC) qui regroupe cette année 43 candidats, dont un homme. 48 mets sont en compétition et répartis dans 4 catégories que sont les plats lourds, les plats légers ou entrées, les desserts et les boissons. Pour la Présidente du jury, Rosalie Balima du ministère de la culture et du tourisme, les critères de sélection pour l’édition 2016 sont l’hygiène des aliments,  le goût et la saveur, l’équilibre nutritionnel et la présentation du met.

Tahirou Barry dit être édifié par les plats

Tahirou Barry dit être édifié par les plats

Elle a affirmé avoir constaté une grande évolution à cette compétition en termes de créativité et de présentation globale des compétiteurs. « Nous avons constaté que tous les candidats ont mis un accent sur l’hygiène, le cadre de travail, et l’environnement de travail ».

En termes de création, elle a ajouté que les compétiteurs ont innové à travers les mélanges des différentes régions pour faire du nouveau. « Il y a aussi une sorte de transmission du savoir-faire des générations vers les jeunes générations. Cette année,  il y a des jeunes filles qui ont présenté les mets et c’est ce que nous encourageons », dit-elle.

Exposition des mets avant la dégustation

Exposition des mets avant la dégustation

Elle a lancé un appel aux compétiteurs d’aller de l’avant afin de promouvoir et valoriser des mets traditionnels burkinabè. Quant au ministre Tahirou Barry,  il dit être édifié par les plats.

« Nous envisageons  à travers ce que nous avons vu, faire l’édition d’une plaquette de recettes pour  distribuer et diffuser des mets dans les grands restaurants afin que les Burkinabè sachent leur richesse en matière culinaire et puissent les apprécier, surtout les consommer », a-t-il révélé.

Par ailleurs, la compétition en art culinaire se tiendra du 29 au 31 mars 2016 à l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP/Bobo) de 8 h à 12 h pour la préparation des mets et de 13 h à 14 h pour les expositions et dégustations.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

 

Ajouter un commentaire

 
×